Présentation de Nature Humaine

Nature Humaine est née en 2006 d’un questionnement simple :

Pourquoi nous ne changeons pas à la hauteur des enjeux environnementaux, climatiques et de RSE, alors que nous les connaissons et que nous savons quoi et comment faire ?

Génèse

Jusqu’à présent ces enjeux cherchaient à être résolus essentiellement par les sciences dures, par la technologie, l’action, les process, les financent et la loi.

Encore aujourd’hui nombreux sont les acteurs de l’environnement, du climat et de la RSE à constater leur impuissance à faire changer les comportements à obtenir de véritables changements. Tout simplement parce qu’il est difficile de parvenir au changement profond nécessaire avec le même cerveau, la même culture et les mêmes fonctionnements et conditionnements que ceux qui nous ont conduits où nous en sommes aujourd’hui.

C’est pourquoi le constat de plus en plus unanime sur les enjeux ni l’action seule ne peuvent suffire.

Les réponses ont alors été cherchées auprès des sciences humaines et sociales : psychologie, sociologie, anthropologie, psychologie-sociale, neuro-sciences cognitives, philosophie. A l’époque uniquement quelques chercheurs s’étaient approprié le sujet (cela a évolué depuis) – puis dans les connaissances en matière de changement et d’accompagnement du changement, notamment à travers l’école humaniste (Palo Alto) et l’approche systémique du changement.

A partir de 2008, Nature Humaine a choisi par le biais de sa Lettre de partager ces connaissances avec les métiers de l’environnement, du climat et de la RSE. Rapidement, c’est plus de 3000 lecteurs qui se sont emparé du sujet, avec grand intérêt. De cela sont nées des conférences, puis des formations, et enfin des diagnostics et des accompagnements. 

Nature Humaine se situe désormais au croisement de ces disciplines et propose une expertise unique avec l’ambition de contribuer à l’émergence d’une nouvelle manière d’appréhender le changement face aux enjeux environnementaux et sociétaux actuels.

Pourquoi ce nom ?
Simplement parce que dedans il y a nature et il y a humain ; Parce que l’humain est issu de la nature, qu’il porte en lui tous ses éléments et qu’il n’est rien sans elle qui le nourri, le porte, donne beaucoup d’elle pour qu’il puisse grandir et vivre sa vie ; Parce que la nature est sans doute très humaine, par sa générosité, sa douceur, ses rondeurs, mais aussi par ses reliefs escarpés et inhospitaliers, ses phénomènes impitoyables ; Et parce que, si la nature peut sans doute vivre sans l’humain, qui d’autre pourrait l’admirer aussi bien ? De tout temps et encore aujourd’hui, il est des êtres qui vivent en harmonie avec la nature. Depuis que notre civilisation a perdu ce lien, notre environnement se dégrade, avec nos conditions de vie et d’existence. Sommes-nous donc condamnés à retrouver ce lien ? Ce lien est-il donc inhérent à la nature humaine ?
Une structure à 2 têtes
Nature Humaine a deux têtes : Nature Humaine est d’abord et à l’origine une association à but non lucratif, financée principalement par les dons, les subventions publiques et les cotisations de ses membres. En tant que telle, elle porte les activités de recherche et d’écriture, ainsi que l’engagement dans le développement en France de la réflexion sur l’accompagnement des changements de comportements en matière environnementale et de développement durable. Ensuite, il y a Nature Humaine Accompagnement qui propose formations et accompagnement. Ce sont des activités lucratives qui sont portées par les intervenants et non par la structure associative.
Précédent
Suivant