Ceux qui font Nature Humaine

Séverine Millet – Co-fondatrice de Nature Humaine

Séverine MilletSéverine Millet assure les formations et accompagnements proposés, ainsi que les conférences. Elle est la principale auteure des Lettres de Nature Humaine, elle a piloté l’enquête en Rhône-Alpes et elle assure le rayonnement de l’association en France.

Biographie
Pourquoi avoir co-fondé Nature Humaine ?

Thierry Thouvenot – Co-fondateur de Nature Humaine

Thierry ThouvenotIl participe à des conférences et est relecteur principal de la Lettre Nature Humaine. Il est le référent sur l’outil « empreinte écologique » que l’association utilise. Il travaille actuellement à l’élaboration de modules d’éducation, sensibilisation et formation aux sujets portés par Nature Humaine, qui devraient voir le jour en septembre 2009, à destination des écoles, des collectivités locales et des entreprises confrontés aux résistances à l’action et au changement dans le cadre de démarche environnementales.

Biographie
Pourquoi avoir co-fondé Nature Humaine ?

Lara Mang-Joubert – Collaboratrice de Nature Humaine

Lara Mang JoubertElle a travaillé à la rédaction de la Lettre 8 sur l’Agriculture et le changement, après avoir contribué à l’enquête « Enjeux écologiques et facteurs humains en Rhône-Alpes ».

Biographie
Pourquoi avoir rejoint Nature Humaine ?

Isabelle Desplats – Présidente de Nature Humaine

Isabelle Desplats Isabelle est formatrice en Communication NonViolente, coach en relations humaines et en management participatif. Elle est Vice-présidente du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme créé par Pierre Rabhi, engagement fruit d’une amitié née au cours de ses années vécues au sein d’une ferme agro-artisanale entre 1996 et 1999.

Pourquoi avoir co-fondé Nature Humaine ?

Marie Romanens – Secrétaire de Nature Humaine

Marie RomanensMarie est psychothérapeute et psychanalyste, conférencière et écrivain (« Le divan et le prie-Dieu », « L’inconscient dans l’actualité », « Maltraitance au travail », tous trois édités chez Desclée de Brouwer). Elle s’intéresse à la relation entre Nature extérieure et Nature intérieure.

Pourquoi avoir co-fondé Nature Humaine ?

Ivan Maltcheff – Trésorier de Nature Humaine

Ivan MaltcheffIvan est coach consultant, et membre du collectif Interactions Transformation personnelle / Transformation sociale. Il a accompagné en tant que coach bénévole l’Alliance pour la Planète, réseau de 70 associations de protection de l’environnement à l’origine du Grenelle de l’environnement.

Pourquoi avoir co-fondé Nature Humaine ?
Patrick Viveret

Patrick Viveret

Patrick Viveret, philosophe et anthropologue

Philosophe et anthropologue, Patrick Viveret est magistrat à la Cour des Comptes. Chargé sous le gouvernement Jospin par le secrétaire d’Etat à l’économie solidaire d’une mission visant à redéfinir les indicateurs de richesse, il est l’auteur du rapport « Reconsidérer la Richesse » (édition de l’Aube) et de livres tels que « Pourquoi ça ne va pas plus mal? » (Fayard). Actif dans les mouvements altermondialistes, il a participé en 2001 à Porto Alegre au premier Forum social mondial. Il est à l’origine du Projet SOL, un système de monnaie complémentaire et a co-fondé les rencontres internationales « Dialogues en humanité ».

Élisabeth Laville

Élisabeth Laville

Élisabeth Laville, Présidente de Utopies et co-fondatrice de Graines de Changement

HEC 88, Elisabeth est fondatrice d’Utopies en 1993 et co-fondatrice de Graines de Changement en 2003, Elisabeth est aussi auteur ou co-auteur de nombreux livres sur le développement durable, comme « L’entreprise verte » (2002), « Un métier pour la planète… et surtout pour moi » (avec Marie Balmain, 2004), « Achetons Responsable ! » (avec Marie Balmain, 2006) ou encore « Un régime pour la planète » (avec Marie Balmain, 2007).

Agnes Rambaud

Agnès Rambaud

Agnès Rambaud, Directrice de Des Enjeux et des Hommes

Après 20 ans de conseil RH et d’accompagnement du changement dans les organisations, Agnès s’est engagée dans le Développement Durable dés 2002 et a créé « Des Enjeux et des Hommes » avec Thierry Marneffe et Olivier Classiot, convaincus de la nécessité de mettre leurs expertises au service des enjeux de ce changement de « paradigme ». Le cabinet intervient dans les entreprises et collectivités pour monter et déployer des démarches de sensibilisation – formation – conseil sur le DD afin que les équipes traduisent les stratégies de RSE dans leurs pratiques et leurs comportements professionnels.
Des Enjeux et des Hommes co-pilote de nombreux travaux sur la question de la mobilisation des salariés autour des enjeux de RSE (guide pour agir avec le Comité 21, étude avec Utopies, participation au Comop 34 du Grenelle et au bilan de la décennie pour l’éducation avec le Meeddat, ouvrage « Management et RSE » pour Les Echos/Eyrolles)

« Ma mission a toujours été de donner du sens, de créer de l’appropriation, de faire partager des repères et des feuilles de route par les manager/coach et leurs équipes. Je mesure aujourd’hui plus que jamais notre contribution compte tenu des enjeux et de l’urgence du travail à accomplir dans le domaine du DD, de la RSE. Nous sommes au quotidien sur le terrain pour accompagner les opérationnels qui ne peuvent pas, ne veulent pas ne savent pas comment agir… Je suis particulièrement sensible à l’approche de Nature Humaine car avant d’obtenir le passage à l’action (ancrer de nouvelles façons de prendre des décisions, d’acheter, de concevoir les produits, de les produire) il y a encore beaucoup de résistances à lever et de représentations à changer. Les co-fondateurs de Nature Humaine ont une rare sensibilité non seulement à l’ampleur des défis qui se présentent mais aussi au nécessaire accompagnement à mettre en œuvre pour que l’humanité les relève ».

Eric Julien

Éric Julien

Éric Julien, Président de l’association Tchenduckua – Ici et Ailleurs

47 ans, Géographe (DEA), diplômé en sciences Politiques (IEP), Éric Julien a fondé en 1997 le réseau « Nouveaux territoires », association de consultants spécialisés dans l’accompagnement du changement, et les démarches participatives au service de la stratégie, du management et du développement des organisations.Accompagnateur de moyenne montage (AMM / DE), il est « explorateur d’interstices », à la recherche des possibles de transformation et d’enrichissement des hommes et des organisations. Il est Président fondateur (1997) de l’association Tchendukua Ici et Ailleurs (5000 Adhérents), spécialisée dans l’accompagnement des peuples « racines » (premiers) et la préservation, reconstitution de la biodiversité, plus particulièrement en Amérique du Sud (Colombie, Bolivie, Paraguay…) dont les Présidents d’honneur sont Pierre RICHARD et Edgar MORIN.Expert APM, il réalise de nombreuses conférences sur les thèmes suivants : Les nouvelles solidarités – Le don en entreprise – Manager demain – Détour culturel en pays Kogis – etc.

Il a écrit deux ouvrages :
« Le Chemin des neufs mondes » – Albin Michel 2001
« Kogis, le réveil d’une civilisation précolombienne » Albin Michel 2004

Il a réalisé plusieurs films documentaires, parmi lesquels :
« Mémoires de glace » 26′ France 3 / 1997
« Les Géographies » 14/5′- France 5 / 2000
« L’Amazonie » France 14/5′- 5 / 2000
« Le Chemin des neufs mondes » 52′ France 3 / 2001
« Kogi, le message des derniers hommes » 52′ France 5 / 2005

Gauthier Chapelle

Gauthier Chapelle

Gauthier Chapelle, biologiste et directeur de Biomimicry Europa

Ingénieur agronome et docteur en biologie, Gauthier Chapelle a travaillé pendant une dizaine d’années sur la biologie des crustacés polaires, ce qui l’a mené plusieurs fois en Antarctique et lui a permis d’y développer sa perception des menaces environnementales pesant sur notre planète. Il a aussi travaillé comme volontaire et présidé l’association française Cetus, qui propose depuis 1992 des croisières en bateaux à voiles à la rencontre des cétacés de Méditerranée. Depuis 2006 il dirige l’aisbl Biomimicry-Europa en vue de promouvoir le biomimétisme en Europe. Cette nouvelle approche consiste à s’inspirer des organismes vivants pour répondre aux besoins d’un développement soutenable en harmonie avec la biosphère. Il partage son temps entre cette association et le bureau d’études « Biomim-Greenloop » créé en octobre 2007 sur le même thème.En tant que responsable scientifique de la Fondation Polaire Internationale dès sa création en 2002 et jusqu’à 2007, il a co-produit ou assuré la validation scientifique des contenus des outils éducatifs de la Fondation, sur des sujets aussi variés que les sciences polaires, les changements climatiques ou le développement durable. Gauthier Chapelle est aussi conférencier, collaborateur scientifique à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique depuis 15 ans, auteur ou co-auteur d’une quinzaine de publications scientifiques, mais aussi marié et père de deux garçons de 8 et 11 ans, et naturaliste enthousiaste amoureux d’oiseaux, de cétacés, d’orchidées ou de plantes sauvages comestibles…

Cyril Dion

Cyril Dion

Cyril Dion, Directeur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme

Cyril DION est directeur de Colibiris, mouvement pour la Terre et l’Humanisme depuis décembre 2006 après avoir été coordinateur de projet et directeur éditorial à la fondation Hommes de Parole pendant quatre ans, années au cours desquelles il a coordonné l’organisation d’un congrès israélo-palestinien en Suisse ainsi que le Premier et Deuxième Congrès Mondial des Imams et Rabbins pour la Paix à Bruxelles et à Séville.
Il a une formation d’art dramatique et de médecine naturelle (réflexologie plantaire).
« J’ai accepté de faire partie du comité éditorial de Nature Humaine par ce que Séverine et Thierry sont des amis et que je partage profondément leur vision de l’écologie, qu’elle concerne l’être humain ou la nature. Je suis très heureux de pouvoir contribuer à ce qu’ils font. Ce sont des personnes précieuses et j’aimerais que le monde en compte davantage sur ce modèle ! »

Jean-P. Costa

Jean Patrick Costa

Jean Patrick Costa, anthropologue et fondateur de l’association Arutam

Pharmacien et anthropologue de la santé, Jean-Patrick Costa a été chef de mission pour Pharmaciens Sans Frontières et la Communauté européenne en Amazonie de 1992 à 1996. Depuis 1997, il est consultant dans les domaines de la santé et de l’environnement pour diverses ONG françaises et sud-américaines. Enseignant en ethnomédecine et fondateur de l’association Arutam, il est l’auteur de Indiens Jivaros (Le Rocher 1997), L’Homme-Nature ou l’alliance avec l’univers (Sang de la Terre 2000), Les chamans, hier et d’aujourd’hui (Flammarion 2001, puis Alphée 2007) et La Chamane du 5ème Age (Alphée 2007). Il a aussi collaboré à Visions, Regards sur le chamanisme de Jan Kounen (Ed. Télémaque) et Ethnomédecine, Ed Jouvence (2005).

Marie Balmain

Marie Balmain

Marie Balmain, responsable du développement durable chez Pierre & Vacances et co-fondatrice de Graines de Changement

Responsable du développement durable chez Pierre & Vacances et co-fondatrice de Graines de Changement en 2003, Marie a co-signé avec Elisabeth Laville plusieurs ouvrages : « Un métier pour la planète… et surtout pour moi » (2004), « Achetons Responsable ! » (2006) et « Un régime pour la planète » (2007).

Alain Chevillat

Alain Chevillat

Alain Chevillat, directeur-fondateur de l’Université Terre du Ciel des savoirs et sagesses du monde

Alain Chevillat est – avec son épouse Evelyne – directeur-fondateur de l’Université Terre du Ciel des savoirs et sagesses du monde, qui organise de nombreux stages, séminaires, formations et forums, et publie les revues Sources et Alliance. Il est aussi directeur-fondateur de l’école Yoga-Sadhana dont la pédagogie est inspirée de la spiritualité et de l’art de vivre de l’Inde ancienne. Il anime stages et retraites tout au long de l’année. Auteur de la Charte de l’Europe des consciences, et de plusieurs ouvrages, dont « Réconcilier sagesse et société » (Editions Jouvence), fruit d’une collaboration entre les membres de l’équipe de rédaction de la revue Sources. « Naturaliste et écologiste dans ses années étudiantes, je me suis ensuite tourné vers la recherche des causes de la situation désastreuse de la planète et de la société moderne. Cela m’a conduit à la spiritualité, comme reliance à l’énergie de vie qui traverse et anime le cosmos, la terre, les animaux, les plantes et l’homme. Etre relié, c’est être en harmonie avec la Vie. Et notre société a coupé le lien, s’est affranchie de ses racines, est devenue « flottante », hors sol, et s’éloigne de la Vraie Vie. Le seul vrai remède, le remède de fond, c’est de retrouver la reliance. Elle seule permet vision juste et action juste, fait de tous les autres hommes de véritables frères, et de la terre notre mère ».

JP Le Danff

Jean Pierre Le Danff

Jean Pierre Le Danff, éco-psychologue et Fondation Nicolas Hulot

Chargé de mission à la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Jean-Pierre Le Danff est par ailleurs explorateur en écopsychologie, mouvement né aux Etats-Unis il y a une quinzaine d’années à l’initiative, entre autres, de Theodore Roszack, professeur d’histoire et directeur de l’institut d’écopsychologie à l’Université d’Etat de Californie (Hayward). Les chercheurs qui appartiennent à ce mouvement considèrent que la crise écologique à laquelle l’humanité est actuellement confrontée trouve sa cause ultime dans nos esprits et que pour la résoudre c’est sur nos esprits qu’il convient d’intervenir. En outre, il est psychothérapeute praticien formé à l’Ecole parisienne de Gestalt ainsi que de l’Institut de Gestalt de Cleveland (Ohio, Etats-Unis).
« Il n’est donc pas surprenant que j’ai accepté de participer au Comité éditorial ainsi qu’à l’écriture de la Lettre Nature Humaine dont l’objet est de creuser cette question des causes ultimes de cette crise. C’est, en outre, pour moi une opportunité pour échanger avec des personnes partageant les mêmes préoccupations ».

Bo Stanstrom

Bo Stanström

Bo Stanström, Directeur fondateur de Zolvia Informatique SA

Bo Stenström est Suédois, mais réside à Lausanne, en Suisse, depuis 10 ans après avoir parcouru le monde pour son travail de manager de haut niveau dans les technologies de l’information et de l’informatique, auprès de IBM Europe, JD Edwards Software inc., Software 2000 inc. Il a créé sa propre compagnie il y a quelques années, Zolvia Informatique SA, avec des bureaux partout en Europe et son siège à Lausanne.
Bo est un ami de longue date de certains des co-fondateurs de Nature Humaine, et a accompagné certaines de leurs autres aventures associatives et créatives.

Chantal_Jacquet

Chantal Jacquet

Chantal Jacquet, consultante indépendante Développement durable et accompagnement du changement

Sylvain Lambert

Sylvain Lambert

Sylvain Lambert, co-directeur associé du département Développement durable de PriceWaterhouseCooper

Sylvain Lambert, 40 ans, DEA d’Économie Internationale de l’Université de Grenoble, ESCP. Après un début de carrière dans l’audit financier, Sylvain a rejoint le Département Développement Durable de PricewaterhouseCoopers en janvier 1994 lors de sa création. Il a contribué à son développement et en assure aujourd’hui la co-direction. Il est plus particulièrement en charge de la mise en œuvre de stratégies développement durable et s’est spécialisé dans les secteurs de la communication et des médias, du luxe et de la grande distribution. Sylvain est par ailleurs chargé de conférences à l’ESCP et à la Faculté de Sciences-Economiques de Grenoble. Il est membre du Comité Développement Durable du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables.

Philippe Desbrosses

Philippe Desbrosses

Philippe Desbrosses,  agriculteur bio et expert auprès de l’Union Européenne

Philippe Desbrosses est agriculteur, docteur en science de l’environnement, expert-consultant auprès de la Commission de Bruxelles et ancien président de la Commission nationale de l’agriculture biologique, au ministère de l’Agriculture, dont il a été à l’origine de la création. Il met en pratique dans sa ferme-école de Sainte-Marthe des méthodes qui ont permis de créer vingt-cinq emplois en réhabilitant de nombreuses espèces de fruits et légumes en voie d’extinction.
Il a fondé les rencontres de Millançay qui se tiennent à la ferme de Sainte Marthe chaque fin d’été.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont L’Impasse alimentaire, livre collectif avec Nicolas Hulot (éditions Fayard, 2004) ; et dernièrement Le Pouvoir de changer le monde, l’intelligence verte, (éditions Alphée), 2006 et Terres d’Avenir pour un mode de vie durable, avec E.Bailly et T.Nghiem (éd. Alphée 2007).

Thomas Canetti

Thomas Canetti

Thomas Canetti, consultant et entrepreneur solidaire

Thomas vit à Paris, il est marié à Audrey et est papa d’un petit garçon. Grand amoureux de la nature et des grands espaces, il s’évade dès qu’il peut pour découvrir la planète et ses habitants des autres espèces : phoques aux Galapagos, singe uakari en Amazonie, fourmilier au Pantanal, orang-outan de Bornéo, etc. Sa plus belle émotion : nager avec les baleines aux Îles Tonga. Sa dernière escapade : assister les rangers dans une réserve sud-africaine spécialisée dans la contraception des éléphants. Il est par ailleurs bénévole pour le WWF France. Avec un diplôme d’ingénieur et un MBA de l’Insead, Thomas a travaillé pendant 10 ans pour Veolia, L’Oréal et le BCG. Il se lance désormais dans l’entreprenariat (social), avec l’objectif de contribuer à diffuser des pratiques durables dans la consommation de produits de la mer en France. Première étape : la formation Bilan Carbone de l’Ademe, prévue du 14 au 16 octobre 2008 !

Je pense que pour surmonter et résoudre la crise écologique, nous ne ferons pas l’économie de modifier nos comportements en profondeur. Or l’histoire montre que de nombreuses sociétés ne sont pas parvenues à effectuer les changements requis à temps (cf Jared Diamond : Effondrement). Pourquoi ont-elles échoué et surtout que doit-on faire pour ne pas échouer nous-mêmes ? Les réponses sont à mon avis cachées dans notre nature profonde, notre rapport au monde et à notre environnement, à la vision que nous avons de la raison d’exister de l’Homme sur la Terre. Sommes-nous la finalité du monde et le stade ultime de l’évolution, ou au contraire uniquement un maillon de la chaîne de la vie ? Si le projet me passionne, c’est parce qu’il touche au cœur de ces préoccupations psychologiques, sociologiques, sociétales, anthropologiques, forcément à la fois au cœur du problème et de la solution ».

Nature Humaine est ouverte à tous ceux que ses thèmes d’action intéressent.
L’association est trop petite pour avoir une activité autre que ses articles et ses conférences et son action pour développer en France la trans-disciplinarité entre sciences humaines et sciences de l’environnement et du DD. Aussi, en devenant membre, c’est ce que vous soutenez.

Pour devenir membre de Nature Humaine :

L’adhésion de base est de 10 euros, mais il est possible de faire un don plus important.

Pour les membres de Nature Humaine, voir ses statuts.