Les interviews

Des interviews sont venues nourrir la Lettre Nature Humaine, afin de la rendre plus concrète et proche des réalités de terrain. Elle sont toutes disponibles ici dans leur intégralité.

Geneviève Ancel

Elle a donné une interview à Nature Humaine sur la question du désir comme moteur de changement (Lettre n°1).

Lire son interview.


Bernard Boisson

Lire la présentation de ces livres.

Son interview, intégrée à la Lettre n°3, rubrique terrain, aborde une question peu commune : celle des sentiments de nature, ces sentiments qui émergent chez l’Homme au contact de la nature et qui peuvent contribuer à nous rendre plus écologiques.

Lire son interview.


Jean-Patrick Costa

Ancien chef de mission humanitaire en Amazonie pour Pharmaciens Sans Frontières et pour la Communauté Européenne, désormais consultant santé et environnement pour des ONG françaises et sud-américaines, Jean-Patrick Costa a été initié par les populations autochtones aux pharmacopées locales et a pu travailler quotidiennement avec de nombreux chamans. Auteur de nombreux ouvrages sur les indiens d’Amazonie et le chamanisme, ainsi que d’un roman (La chamane du 5e âge – Ed. Alphée 2007), il porte actuellement un projet de bateau-école pour la préservation de la biodiversité au Pérou, pour l’association Arutam, qu’il préside et qui soutient les indiens Jivaros d’Amazonie.

Son interview est venu nourrir la Lettre n°1, sur la question du lien à la nature.

Lire son interview. 


Éric Julien

Il est Président fondateur (1997) de l’association Tchendukua Ici et Ailleurs (www.tchendukua.com), spécialisée dans l’accompagnement des peuples « racines » (premiers) et la préservation, reconstitution de la biodiversité., plus particulièrement en Amérique du Sud (Colombie, Bolivie, Paraguay…) dont les Présidents d’honneur sont Pierre RICHARD et Edgar MORIN. Expert APM, il réalise de nombreuses conférences sur les thèmes suivants : Les nouvelles solidarités – Le don en entreprise – Manager demain – Détour culturel en pays Kogis etc….

Il a réalisé plusieurs films documentaires, et il a écrit deux ouvrages :
« Le Chemin des neufs mondes » – Albin Michel 2001
« Kogis, le réveil d’une civilisation précolombienne » Albin Michel 2004

Son interview a nourri la rubrique « Autour du monde » de la Lettre n°1.

Lire son interview.


Élisabeth Laville

Élisabeth Laville a créée en 1993 Utopies, l’agence pionnière dans le conseil en développement durable, puis en 2003 Graines de changement , agence d’information sur les « entrepreneurs du meilleur », qui se sont donné pour rôle de transformer positivement leur entreprise, leur vie. Elle est auteure et co-auteure de plusieurs livres (L’entreprise verte ; Un métier pour la planète et surtout pour moi ; Achetons responsable ; Un régime pour la planète ; ces trois derniers avec Marie Balmain).

Son interview a nourri plusieurs lettres, sur la question du moteur de l’action et du sens à lui donner.

Lire son interview.


Jean-Pierre Le Danff

Jean-Pierre Le Danff est éco-psychologue, une discipline qui cherche à faire le pont entre écologie et psychologie, pour une réconciliation entre l’Homme et son milieu. Il est par ailleurs en charge des questions d’éducation à l’environnement dans une ONG française.

Son interview a nourri plusieurs Lettres, sur la définition de l’action, l’énergie de l’action, les émotions comme moteurs de l’action, etc.

Lire son interview.


Ivan Malcheff

Ancien DRH, il est désormais coach accompagnateur du changement en entreprise. Formé l’école de Palo Alto, il utilise la systémique relationnelle. Il a participé à l’écriture d’un article publié en 2003 dans la Harvard Business Review, « De la médecine à l’entreprise » ainsi qu’à l’écriture d’un ouvrage  «  comment jouer collectif » rédigé dans le cadre des travaux de l’association Interactions transformation personnelle transformation sociale, dont il est un des membres du collectif d’animation.

Son interview aborde la définition de l’action, les principes de l’accompagnement du changement selon la méthode de Palo Alto (voir aussi Lettre n°2), le passage de l’individuel au collectif, etc.

Lire son interview.


François Marty

Auteur de plusieurs rapports sur l’entreprise sociale et solidaire, François Marty est PDG de SPL (Scierie et Palettes du Littoral), une Scop installée dans le Pas-de-Calais au statut d’entreprise d’insertion qui développe, entre autres, les métiers de la scierie et la construction de logements sociaux écologiques.

Il est aussi Président de l’association Chênelet qui propose des ateliers d’insertion tels que Jardins de Cocagne, fabrication d’éco-matériaux et de mobilier de jardin écologique. « Edifier l’Homme dans l’acte de faire et de construire », « donner un sens à l’acte d’habiter avec les autres sur la même terre », « ouvrir, accueillir et transférer », sont les fondamentaux du Chênelet. Rarement projets ont autant incarné le développement durable, dans son sens d’un plus grand progrès de vie pour l’Homme dans le respect de la nature.

Son interview a permis la rédaction de la rubrique « Terrain » de la Lettre n°1, sur la question de la solidarité comme élément indissociable de l’écologie (et inversement).

Lire son interview.


Geneviève Odier

Geneviève Odier est psychothérapeute et formatrice à l’ « Approche Centrée sur la Personne ». Ses intérêts et ses recherches la poussent à tenter de cerner comment on pourrait définir la « psychopathologie » dans sa discipline. Elle organise et participe à des séminaires qui explorent cette voie et donne, dans ce contexte, des entretiens psychothérapeutiques.

Son interview a nourri la Lettre sur les questions des moteurs de l’action, de la responsabilité, du conditionnement, de l’importance du mouvement, etc.

Lire son interview.


Martin Préaud

Anthropologue (doctorant à l’EHESS et James Cook University, préparant une thèse sur les politiques autochtones des Aborigènes du Kimberley) qui explore la culture aborigène.

Son interview est en presque totalité dans la rubrique « Autour du monde » de la Lettre n°2. Il explique la représentation de la nature qu’ont les Aborigènes d’Australie.

Lire son interview.


Marie Romanens

Marie est psychothérapeute et psychanalyste, conférencière et écrivain (« Le divan et le prie-Dieu », « L’inconscient dans l’actualité », « Maltraitance au travail », tous trois édités chez Desclée de Brouwer). Elle s’intéresse à la relation entre Nature extérieure et Nature intérieure.

Sa première interview a nourri la Lettre n°1, sur la question des moteurs à l’action.

Lire son interview.


Jean-Philippe Teboul

 » Jean-Philippe Teboul est aujourd’hui conférencier en écoles et universités et dirige Actions Durables, une société spécialisé dans le développement économique d’organismes d’intérêt général (fundraising AIDES et WWF et gestion de flotte automobile humanitaire). Il a travaillé à Max Havelaar France où il était en charge des relations extérieures, a été vice président des Amis de la Terre France en charge de la responsabilité sociale de l’entreprise. Pour l’Alliance pour la Planète. il a conçu et coordonné la réalisation de la campagne de notation des candidats à la Présidentielle de 2007 et suit aujourd’hui dans le cadre du Grenelle de l’environnement des questions de responsabilité sociale de l’entreprise.

Son interview a nourri la Lettre n°1 sur les moteurs de l’action.

Lire son interview.


Anne Versailles

Son interview a contribué à la Lettre 2 sur l’utilisation de la communication en matière écologique et sur l’accompagnement du changement selon une méthode intuitive mise en place par les neuro-sciences.

Lire son interview.


Serge Vidal

Après 20 ans au barreau de Bruxelles, Serge VIDAL est actuellement psychothérapeute, formateur et superviseur. Son investissement dans le domaine des soins palliatifs l’a amené à approfondir les questions en rapport avec les deuils.

Son interview porte sur la question du deuil vis à vis des conséquences de la crise écologique.

Lire son interview.


Patrick Viveret

Philosophe et anthropologue, Patrick Viveret est magistrat à la Cour des Comptes. Chargé sous le gouvernement Jospin par le secrétaire d’Etat à l’économie solidaire d’une mission visant à redéfinir les indicateurs de richesse, il est l’auteur du rapport « Reconsidérer la Richesse » (édition de l’Aube) et de livres tels que « Pourquoi ça ne va pas plus mal? » (Fayard). Actif dans les mouvements altermondialistes, il a participé en 2001 à Porto Alegre au premier Forum social mondial. Il est à l’origine du Projet SOL, un système de monnaie complémentaire et a co-fondé les rencontres internationales « Dialogues en humanité ».

Son interview a nourri plusieurs Lettres, sur les moteurs de l’action.

Lire son interview.